Je suis un artiste amateur. Amateur dans le sens noble du terme (Personne qui cultive un art, une science, pour son seul plaisir et non par profession. Le Petit Robert).

Tout a débuté à l’hiver de 1986. Avec plusieurs de mes confrères et consœurs de Cégep, nous avions décidé, bien innocemment, de participer au concours de sculpture sur neige, organisé par la municipalité de Ville St-Laurent. Je ne me souviens plus en quoi consistait le premier prix que nous avons remporté. Cependant, à ce premier prix, s’ajoutait une invitation à participer au concours provincial de sculpture sur neige de la Fête des neiges de Montréal, pour l’année suivante. Le train était lancé sur plusieurs années de compétitions de sculptures de neige qui nous ont emmené un peu partout au Québec, au Canada et même en France.

En 2000, je me suis intéressé au modelage sur l’argile, de modèles vivant. Un cours d’initiation, donné par l’entremise de la Société Artistique de Charlesbourg, avec comme professeur, Mme Monique Brunet, m’a fait découvrir un tout autre monde de création. L’étude du corps humain, les mouvements, les expressions sont tous des éléments qui me fascinent.

Plus récemment, en 2012, lors d’un voyage sur la côte est américaine, des amis m’ont présenté un sculpteur de grand talent, Chris Williams, qui exerce son art sur les métaux, acier, bronze, inox et aluminium. En peu de temps, en sa compagnie, il a su me donner le goût de me lancer sur cette voie. Mon premier projet en acier est «Dragon». Un projet d’envergure qui trace la voie à une panoplie d’autres projets qui se bousculent dans ma tête afin de voir le jour.